conserver ses équipements le plus longtemps possible

Sous l’effet conjugué des annonces marketing de plus en plus rapprochées des fabricants, de la baisse des prix, de durées de garantie trop courtes, et de la demande des clients d’accéder en permanence à plus de performance, les équipements informatiques et télécoms (ordinateurs, écrans, smartphones, etc.) sont désormais perçus, par un nombre croissant d’utilisateurs, comme des équipements jetables. Cette situation a des conséquences environnementales dramatiques. 70 % des métaux lourds présents dans les décharges américaines proviennent par exemple des équipements informatiques mis au rebu (voir rebu). Certains constructeurs ont une démarche plus écologique (voir ericsson) pour lesquels l’empreinte carbone a été divisée par 10 depuis 1985 et celle des stations de base radio par 2 entre 2001 et 2007. « Il y a eu des améliorations dans tous les domaines : sous traitants, terminaux, efficacité des processus internes à Ericsson, etc. » nous explique Viktor Arvidsson chez Ericsson, « mais les axes majeurs de progrès sont l’efficacité énergétique de nos stations de bases qui sont plus petites et moins énergivores, et l’effet de volume : les opérateurs ont beaucoup plus d’abonnés sur leurs réseaux » détaille-t-il. Aux consommateurs d’arrêter de se dire (Cf obsolescence« mon téléphone portable date de l’année dernière, il m’en faut vraiment un nouveau » mais « les stratèges de l’obsolescence ont trouvé le moyen de me faire changer de portable tous les ans« .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s