Lâcher prise pour mieux revenir

 

Vous vous êtes déjà trouvé en train de passer un examen, de travailler sur un délai serré, ou de résoudre un problème dans un moment critique, et vous vous êtes coincés? Incapables de progresser parce que votre cerveau ne vous laisse pas passer jusqu’à ce que vous vous souvenez d’un élément d’information qui est sur le […]

Les médecins et les pilotes de ligne sont les plus visés par cette recommandation car dans ce cas les bloquages psychologiques sont mortels. Un cas qu’il m’a été donné d’étudier est (cf catastrophe aérienne) le suivant:

  • 8 février 1989 : le Vol 1851 Independent Air s’écrase contre la colline Pico Alto au Portugal lors de son approche de l’aéroport de Santa Maria aux Açores. L’avion de la compagnie charter américaine Independent Air Corporation volait trop bas à la suite d’une mauvaise interprétation des ordres de la tour de contrôle par l’équipage. En outre, l’approche devait se faire par la mer et non par la route empruntée par les pilotes. Ces derniers ont ensuite bâclé leur check-list qui leur aurait permis de s’apercevoir de leur erreur concernant l’altitude et de remarquer la présence de la colline Pico Alto sur leur itinéraire. L’étude des boîtes noires montrera qu’aucune des personnes présentes à ce moment-là dans le cockpit n’a réagi à l’alarme du GPWS qui annonçait pourtant une collision imminente avec le terrain et qui aurait permis de l’éviter (l’avion est passé à quelques mètres seulement du sommet).

Comme le souligne Christian Morel dans son ouvrage « les décisions absurdes« :

  • Il arrive que les individus prennent collectivement des décisions singulières : ils agissent avec constance dans le sens totalement contraire au but recherché. Ces décisions absurdes se traduisent par des erreurs radicales et persistantes. Elles sont observées dans des mondes aussi divers que ceux de la technologie, de la vie quotidienne et du management : pour éviter un accident, des pilotes s’engagent dans une solution qui les y mène progressivement ; les ingénieurs deChallenger maintiennent obstinément des joints défectueux sur les fusées d’appoint ; des copropriétaires installent durablement un sas de sécurité totalement inutile ; une entreprise persévère dans l’usage d’un outil de gestion au résultat inverse de l’objectif visé…
    Quels sont les raisonnements qui produisent ces décisions absurdes ? Les mécanismes collectifs qui les construisent ? Les jeux sur les finalités qui les justifient ? Quel est le devenir de ces décisions ? Comment peut-on à ce point se tromper

Tout le monde est sujet à ces bloquages psychologiques, mais hormis dans le cas de professions à risques dont les intervenants sont spécifiquement entraînés, pour le commun des mortels, prendre du recul et pourquoi pas s’offrir une nuit de sommeil est salutaire!!

via Se concentrer sur un problème le rend plus difficile à résoudre. — Le Journal Scientifique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s